Fédération de la Gironde

Fédération de la Gironde
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de presse TER -SNCF : la logique libérale fautive

 

 


Le conseiller régional du PCF-Front de Gauche, Alain Baché pousse lui aussi son coup de gueule face aux dysfonctionnements des TER qui impactent lourdement la vie des aquitains.

 


D’abord, les raisons de ces dysfonctionnements sont dues en grande partie aux logiques libérales de rentabilité, de mise en concurrence dans les transports ferrés. Il suffit d’interroger les salariés, les


syndicats pour comprendre l’ensemble des problèmes que nous connaissons actuellement.


 


Le conseil régional d’Aquitaine fait œuvre d’une politique volontariste pour développer les transports collectifs dans notre région depuis de nombreuses années. Nous soutenons cette démarche d’un


transport ferré public de qualité sur nos territoires. Il faut mettre la SNCF, RFF, l’Etat face à leurs responsabilités. Les nombreux travaux programmés sont fait pour pallier les manquements de la SNCF


qui ne répond plus à sa mission de service public.

 



Mais il nous semble illogique et contradictoire quand on est de gauche de critiquer la SNCF et RFF pour leurs dysfonctionnements et souhaiter ou bien même comprendre une plus grande ouverture à la


concurrence, celle là même qui provoque les problèmes que nous connaissons.

 



Pour le TER, il s’agit d’un  enjeu primordial, dans une période de cherté des produits pétroliers annonçant pour très bientôt « l’après – pétrole » et suite aux différents grenelles de l’environnement, nous


ne pouvons pas pousser encore plus loin dans des logiques qui ont fait leur temps.

 



C’est pourquoi, lorsque l’on critique les dysfonctionnements au sein de la SNCF liés à la mise en concurrence des transports ferroviaire, la logique que nous devons porter à gauche est de pouvoir mettre


en place un réel service public national des transports  ferroviaires avec un monopole sur l’ensemble du territoire. C’est aussi vouloir abroger les lois sur la libéralisation du rail. Il faut aussi souhaiter pour


les usagers une baisse effective des tarifs pour rendre ce mode de transport attractif.

 



C’est un choix en rupture qu’il nous faut avec la politique libérale du gouvernement   qui ferme les lignes SNCF jugées non rentables et les gares. C’est également un choix de rupture qui opte pour le


tout routier sous la pression des lobbys pétroliers, qui libéralise le transport ferroviaire conformément aux directives européennes et privatise les autoroutes.

 



C’est d’un effort sans précédent en faveur d’un service ferroviaire public et national qu’il y a besoin.

 



Une politique audacieuse des transports ne peut se réaliser que dans le cadre du développement du service public seul garant de l’intérêt général pour un nouvel aménagement du territoire. Ce qui exige


d’abroger les directives européennes de libéralisation des transports et de s’engager dans de véritables coopérations entre les territoires en ce domaine.

 

 

 

Alain Baché

Conseiller régional du Groupe Front de Gauche Aquitaine

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
fédération de la Gironde : 15 rue Furtado 33800 Bordeaux telephone : 05 56 91 45 06 mail : gironde.pcf@gmail.com