Fédération de la Gironde

Fédération de la Gironde
Accueil
 
 
 
 

Pour le service public, les hauts fonctionnaires demandent une pause

Rendue publique par Sud-Ouest, une note interne rédigée par dix directeurs généraux de villes de la Métropole (Mérignac, Le Taillan-Médoc, Le Haillan, Blanquefort, Le Bouscat, Bruges, Eysines, Martignas-sur-Jalles, Parempuyre, Saint-Aubin) préconise qu’une pause intervienne dans le processus de mutualisation. Une prise de position que les élus communistes ont relayé, lors d’une conférence de presse réunie le 20 octobre puis lors du conseil de métropole réuni le lendemain. Voici l’’intervention de Max Guichard à ce sujet :

 

 

« Puisque cette délibération nous appelle à débattre d’un aspect de la mise en œuvre de la mutualisation au sein de notre métropole, nous ne pouvons pas éviter de prendre en compte la note des directeurs généraux rendue publique cette semaine. Note qui fait suite à des interpellations publiques de différents directeurs de services réunis à Antibes et rapportées par la Gazette des Communes.

C’est une alerte, certains pourraient y voir un vent de fronde local et national contre la mise en application, avec ses graves effets, de cette mutualisation, tant au niveau social, économique et de risques sérieux pour le devenir de nos services publics.

Il ne vous aura pas échappé que cette interpellation, émise par de hauts cadres de nos administrations correspond à celles maintes fois portées par nos personnels et leurs organisations syndicales, quasiment jamais entendues. Ni que, souvent au mot-à-mot, cette note développe les mêmes craintes que notre groupe n’a eu de cesse de porter à votre attention, bien peu réceptive.

Pour ce qui nous concerne nous ne sommes pas étonnés de ces graves difficultés de mise en œuvre de cette mutualisation tant elle est dépendante de l’objectif clairement défini par le législateur : la réduction de la dépense publique. L’objectif de toutes ces alertes, parfois colère, ne se veut pas être la remise en cause de la mutualisation mais bien son processus mené tambour battant.

C’est dans un cadre consensuel et non mené tambour battant, que nos personnels pourront en être les acteurs respectés et donc efficaces, ce d’autant si les moyens amputés étaient redonnés, notamment par l’état, à nos collectivités locales comme le réclament nombre d’associations d’élus.

Voilà bien pourquoi nous partageons l’idée d’une nécessaire pause, utilisée pour permettre la mise en place d’un collectif de réflexion réunissant l’administration générale et communale, les élus dans toutes leurs représentativités et les personnels avec leurs organisations syndicales. Ne loupons pas cette étape, au risque de rencontrer des conflits aux formes imprévisibles. »

 

 
fédération de la Gironde : 15 rue Furtado 33800 Bordeaux telephone : 05 56 91 45 06 mail : gironde.pcf@gmail.com