Fédération de la Gironde

Fédération de la Gironde
Accueil

20170413-CP-Clermont-Un spectacle sur une figure de la Résistance

le 13 April 2017

20170413-CP-Clermont-Un spectacle sur une figure de la Résistance

Dans la presse du 13 avril 2017

 

SAINT SULPICE ........tisse son lien dans l'histoire .....

le 12 April 2017

SAINT SULPICE ........tisse son lien dans l'histoire .....

Hommage au Maître de Saint-Sulpice.

 

Boris Taslitzky aura sa promenade dans la ville de ses fresques perdues.

 

Samedi 29 avril à 10h.

 

 

Inauguration de la promenade Boris Taslitzky à Saint Sulpice, suivie d'une exposition des œuvres et du film « Fresques perdues, Mémoire vivante » réalisé par les élèves du collège Pierre Suc.

Au plus noir du malheur, il est des artistes qui, par-delà l'horreur, ont su dire l'indicible et léguer à l'humanité les témoignages rayonnants de l'invincible espoir. Tel était Boris Taslitzky.
A Buchenwald par ses dessins et à Saint-Sulpice, sur les planches des baraques de la prison avec ses fresques, Boris a donné à la vie et à la grandeur humaine une dimension qui défie les monstres assassins. Les dessins demeurent mais les fresques ont été perdues. N'en subsistent que les photographies et les écrits des témoins, dont Aragon qui a salué « le maître de Saint-Sulpice ».

On doit à Monique Sanchez un important travail de recherche qui, au travers de associations de la Résistance et de la Déportation et à leur président Roger Payrastre, est parvenu jusqu'aux élèves du collège, primés au Concours national. Jean-Philippe Lantès a su convaincre Madame le Maire de donner le nom du peintre communiste à l'esplanade de la ville, promenade Boris Taslitsky.

 

http://boris-taslitzky.fr/accueil.htm

 

En outre, un auteur malicieux  qui raconte sa vigoureuse initiation au pacifisme  :

 

« A cette époque je lus avec passion un livre que tout le monde discutait avec intérêt......... Le général Percin avait écrit « Guerre à la guerre » dont je fis mes délices parce qu'il éveillait mon esprit de justice. Je devins très violemment pacifiste. Mais comme je n'avais nulle idée de la façon dont il convenait d'organiser la paix, et encore moins de lumières sur l'origine des guerres sur laquelle le général ne devait pas avoir de vues plus nettes, j'en vins rapidement à la conclusion radicale qu'il suffisait de casser la gueule à tous ceux qui n'étaient point de mon avis . Mon pacifisme se faisant de plus en plus agressif, un étudiant américain que j'avais trouvé trop sceptique se chargea un beau matin durant le repos du modèle à l'Académie Moderne, de me démontrer que ce n'était pas là une méthode efficace ni si commode que je me l'imaginais. C'est dûment raclé et de main experte que je me retrouvai sur le trottoir, le nez saignant, la chemise en lambeaux, Je venais de prendre contact avec la vie militante. »

 

Tu Parles ! Chronique. Boris Taslitsky. 1958.

 

20170328-LeP-Royallieu-Un réalisateur sur la trace des prisonniers politiques des nazis

le 28 March 2017

20170328-LeP-Royallieu-Un réalisateur sur la trace des prisonniers politiques des nazis

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - D-Le 7 mars 1942-Corentin Cariou (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

le 09 March 2017

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - D-Le 7 mars 1942-Corentin Cariou  (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - B-Le 21 février 1942 (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

le 09 March 2017

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - B-Le 21 février 1942 (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - A-Localisation-Monuments existants (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

le 09 March 2017

Les otages communistes de Royallieu fusillés à Moulin-sous-Touvent en 1942 - A-Localisation-Monuments existants (document transmis par Jean-Michel Vicaire)

Il y a 75 ans Corentin Cariou tombait sous les balles des nazis.

le 08 March 2017

Il y a 75 ans Corentin Cariou tombait sous les balles des nazis.

Il y a 75 ans, le 7 mars 1942, Corentin Cariou, était exécuté par les Allemands dans un bois près de Compiègne (Oise).

Corentin Cariou, né à Loctudy, exerça d'abord la profession de marin-pêcheur, puis comme beaucoup de jeunes Bretons, il partit chercher du travail à Paris où il fut embauché à la société du Gaz de Paris.

Voir la fiche biographique de Corentin Cariou dans le dictionnaire des fusillés du Maitron :

Corentin Cariou

Dirigeant du parti communiste et du syndicat CGTU puis CGT des gaziers, élu communiste de Paris, en mars 1942 il était interné au camp de Compiègne-Royallieu après celui de Châteaubriant.

C'est en représailles à un attentat commis à Paris le 1er mars contre la Wehrmacht par les Bataillons de la Jeunesse (organe de résistance des jeunes communistes, plus tard incorporé aux FTP) qu'il fut fusillé avec deux autres internés communistes du camp de Royallieu (Pierre Sémard fut fusillé le même jour à Evreux).

3 autres exécutions avaient eu lieu quelques jours plus tôt au même endroit.

Un hommage sera rendu à ces fusillés dimanche par la fédération du PCF de l'Oise, le groupe communiste de la Ville de Paris et le député de l'Oise Patrick Carvalho.

Quelques jours après leur exécution, le 1er convoi de déportés français partait du camp de Royallieu-Compiègne qui fut pour beaucoup de victimes du nazisme une plaque tournante vers la déportation et souvent la mort.

Déportés politiques, résistants, juifs, anonymes ou ayant laissé un nom à la postérité, intellectuels et artistes : le poète Robert Desnos, le peintre d'origine ukrainienne Jacques Gotko, Charlotte Delbo, de grandes figures de la Résistance comme Danielle Casanova, morte à Auschwitz, et Marie-Claude Vaillant-Couturier, seule femme à témoigner au procès de Nuremberg, future vice-présidente de l'Assemblée Nationale, Guy Ducoloné qui fut aussi député communiste et vice-président de l'Assemblée Nationale, Georges Cogniot, normalien et agrégé de lettres, rédacteur en chef de l'Humanité, qui organisa une véritable université populaire pour les détenus avant de s'évader en juin 1942, et bien d'autres.

Plus de 50 000 personnes ont été détenues au camp de Royallieu-Compiègne.

Beaucoup de communistes.

Des résistants de Quimper et de notre région ont aussi transité par ce camp.

20170308-CP-Somme-Journée internationale de la femme : impliquées dans la Résistance [édition Amiens]

le 08 March 2017

20170308-CP-Somme-Journée internationale de la femme : impliquées dans la Résistance [édition Amiens]

Invitation à l'hommage du PCF aux résistants fusillés à Moulin-sous-Touvent il y a 75 ans - 12 mars 2017

le 21 February 2017

Invitation à l'hommage du PCF aux résistants fusillés à Moulin-sous-Touvent il y a 75 ans - 12 mars 2017

12 mars, Moulin-sous-Touvent - Hommage aux résistants fusillés il y a 75 ans par les nazis

le 16 February 2017

Nous n'oublions pas !

 

 
 
 
 
 
 
fédération de la Gironde : 15 rue Furtado 33800 Bordeaux telephone : 05 56 91 45 06 mail : gironde.pcf@gmail.com